partir pas si loin et déconnecter

partir pas si loin et déconnecter

pour notre anniversaire j’ai fait une petite surprise à mon chéri, un grand week end surprise sur l’ile de Quemenes?

L’ile de Quemenes c’est quoi? Un projet de la protection du littoral qui a décidé de racheter une ile inhabité depuis plus de 20 ans pour que l’homme l’exploite à nouveau mais de manière respectueuse en favorisant la nidification des espèces protégées entre autres.

Sur l’ile il y a juste une famille de 4, (arrivés à 2, comme quoi la nidification ca marche) qui gère l’exploitation agricole de pomme de terre et la maison d’hôte où nous avons séjourné.

P1060321

Déjà il faut y aller en bateau (2 bateaux, l’un qui fait la liaison jusqu’à Molène et ensuite un petit tape-cul très confortable jusqu’à Quemenes)

P1060392

Après on peut profiter de la magnifique vue de la chambre, avec le soleil 😀

Et ensuite que faire sur une ile d’1,3km²? C’est à la guise de chacun mais nous, nous ne nous sommes pas du tout ennuyés, même si au final nous n’avons rien fait de particulier, c’est la mage de Quemenes c’est de faire déconnecter à 300%

P1060414

On peut se prendre pour un photographe en herbe

P1060441chercher les oiseaux dans les algues

  P1060379

faire des constructions ancestrales sur la plage

P1060359

admirer les arméries, attention fragile!

P1060397

grattouiller le ventre de gaston pendant qu’il travaille (si si il travaille, regardez il tient le mur!)

P1060351

compter les moutons (et les lapins aussi ….)

P1060326

hésiter à compter les galets,

P1060354

se demander pourquoi glawdys est un male

P1060355

réussir à trouver l’éléphant (il n’était pas assez gros pour nous)

P1060337

surveiller la SNSM dans ses exercices (au passage un petit tour par chez eux pour les soutenir c’est bien)P1060336

juste se poser devant un si joli paysage

P1060325

se dire qu’il va déjà falloir partir

Pour ne rien gacher on dort comme des loirs dans la maison d’hote, la table est juste excellente, et les convives sympas que demandez de plus.

Pour suivre les aventures de l’ile c’est ici et si vous voulez aussi y aller… prenez y vous à l’avance (très à l’avance)

Publicités
Faro

Faro

Après une superbe soirée en compagnie d’autres hotes de la guest house  qui nous ont encore plus donné envie de revenir. Puis du proprio de la guest house dans un pub irlando-portugais (si si c’est possible et c’est très sympa), nous avons pris le bus pour Faro traversant ainsi un petit bout de l’Algarve.

A l’arrivée, nous nous sommes souvenus que le 7 septembre a Faro (et uniquement à Faro) était férié! donc là nous avons légèrement regretté de ne pas être resté à Lagos pour voir le cap de St Vincent.

Heureusement la cathédrale était ouverte aux visites et vaut vraiment le détour comme nous l’avaient promis David et Dawny.

Et voila un bel aperçu de la vue au sommet de la cathédrale

Après avoir flâné dans la vieille ville, échappé on ne sait comment à une intoxication alimentaire (un resto vraiment affreux) nous avons fini la journée avec un couché de soleil sur la marina et du fado en fond musical (fête de la ville oblige, il y avait une petite fête tradi le soir)

A présent il est minuit et demi, je profite du wifi de la ville (très sympa ce concept de wifi en accès libre) nous attendons notre prochain bus à 1h30 pour un voyage de nuit pour Porto (ça sent le mal de dos pour demain) pour aller déguster un dernier porto directement dans les caves puis prendre notre avion (et retrouver notre puce qui commence à beaucoup nous manquer)

une dernière salve de photos demain soir ou vendredi matin et le voyage sera terminé pour vous aussi (promis je ferai une récap pour chaque ville des trucs à faire et des bons plans à prendre ou pas au cas ou ces quelques pages vous auraient donné envie de venir voir ce beau pays)

lisboa a Lagos

lisboa a Lagos

avec un peu de retard (problème de connexion hier soir) voici la suite du voyage.

Mais avant de partir pour Lagos revenons à notre tramway…

celui n’est pas nommé désir mais plutôt « je vais vomir »
en effet dimanche soir nous avons décidé de prendre le Tram 28 (le fameux) pour aller boire un verre sur l’un des belvédères avec vue sur ville et mer.
Nous sommes tombés sur un chauffeur malade qui conduisait ce vieux tram en bois comme une voiture de formule, alors entre les virages, les freinages secs et l’étroitesse des rues, on se serait cru en plein manège de disney (ils ont tout piqué au tram lisboet!)Heureusement à mi chemin c’était la fin de son service donc tout le monde dehors attendez le prochain..et là c’était beaucoup plus calme et agréable même si on s’est aperçu que tout était fermé là où on voulait prendre un verre…et que le tram nous a largué dans un coin paumé car après sur la ligne il y avait un accident donc impossible de continuer (du coup comme il y avait une caserne de pompier je me suis sacrifiée pour leur demander le chemin,et nous étions sauvés)

Le lendemain nous sommes allés voir le château de St Georges (enfin la partie restaurée, déjà immense car la partie taguée de maisons sur le bas de la photo faisait également partie de ce château)

dans ce chateau qui manque parfois un peu d’explication compte tenu de la densité de son histoire, on y croise des paons comme il y a quelques siècles. A l’époque il y avait aussi des lions, mais soient ils ont mangé trop de touristes soit les paons les ont mangé (nous ne voyons pas d’autre explication)

De là haut on a une vue exceptionnelle sur l’ensemble de Lisbonne (je ne vous mets pas toute les photos de ce point de vue il y en a trop et toutes plus belles les unes que les autres)

et il y aussi des marches et des marches comme dans tout Lisbonne (vous ne voyez pas le bout c’est normal, il y en a une tripoté) à l’invention du stepper ils ont du bien rire par ici!

Nous sommes ensuite allés nous perdre au gré des rues et ruelles d’Alfalma,un des quartiers les plus anciens de Lisbonne, assez populaire mais malheureusement blindé  de panneaux de réhabilitation des immeubles. Du coup je me dis que c’est sans doute la première et dernière fois que je vois ce quartier comme ca, et je suis partagée entre nécessité de réhabiliter car certaines familles qui y vivent y sont dans des conditions précaires. Mais ce sont elles qui donnent son ame à ce quartier (et on s’y sent très bien). Après réhabilitation ces familles n’auront certainement plus les moyens de vivre ici et seront reléguées en banlieue, loin de tout…

Dans ce même quartier il y a parait il une charmante église où nous sommes rentrés… mais il y avait un enterrement donc rapide demi tour hyper gênés du coup on est redescendu tout en bas avec el caracol (l’escargot, un escalier qui zig zag quasiment jusqu’au bas de Lisbonne, et ca en fait des marches!)

Nous avons pris un petit encas à la cafeitaria nacional

voilà pour vous donner un peu envie
non ce n’est pas aussi bon que ça en a l’air, c’est encore meilleur!

Et après tout ça, au revoir Lisbonne…

et bonsoir Lagos avec en priorité un tour à la plage (bah oui c’est quand même les vacances)

une journée à Lisbonne et finir sur les rotules

une journée à Lisbonne et finir sur les rotules

Après une soirée gentillement arrosée par les rythmes  de la musique pas toujours lisboette et la caipirinha, le réveil s’est fait… pas franchement en douceur grace a nos co-piaule coréenne, mais peu importe cela nous a permis de profiter de la ville.
Notre pass de transport en poche (ici c’est utile contrairement à Porto), direction Bellem (prononcez Bélllllllllèm)

Un petit aperçu u monastère vraiment impressionnant par son gigantisme, sa finesse d’exécution et l’émotion qu’il suscite.

son réfectoire à peine 50 m de long, qui ferait presque ridicule à coté du  reste de l’édifice. C’est très touristique certes (surtout le dimanche car l’accès est libre) mais c’est vraiment un incontournable. De plus,à l’étage il y a une salle retraçant en parallèle l’histoire du monastère, celle du Portugal et de l’Europe.

un peu plus loin sur les quais se trouvent l’imposante statut des explorateurs, je préfère son surnom « poussez pas derrière »

et tant qu’à être à Bellem autant aller voir la fameuse tour de Bellem

et comme dans l’immense monastère il y a également le musée de l’archéologie (fermé ce jour), et celui de la marine (toujours gratuit le dimanche) nous en avons profité pour voir les merveilles d’un pays dont les navigateurs ont changé nos vies

un petit tour en tram (oui le vieux sinon l’intérêt est assez moyen)
c’est sympa pour se poser quelques instants profiter es petites ruelles très vivantes!


l’un des nombreux ascenseurs de Lisbonne pour passer d’un quartier a l’autre sans s’user les pattes mais aussi juste pour avoir un superbe point de vue sur la ville

je ne vous fais pas le parcours du jour en entier car nous avons pas mal navigué d’un quartier à l’autre d’une place à l’autre, lézardé sur les bords du Tage

juste une dernière photo pour vous mette l’eau à la bouche une dernière fois

chaise haute de voyage

chaise haute de voyage

Hier nous fêtions l’anniversaire de marraine mais pour faire manger la merveille (qui est diversifiée comme on dit) l’idée d’emmener la chaise haute … nous a laissé perplexe, le repas sur les genoux… nos vêtements sont souvent nourris aussi du coup recherche recherche

J’ai trouvé 2 tutos pour chaise de voyage ici et ici et après j’ai fait ma sauce.
Pour une question de pratique je l’ai fait en tissus enduit (oui une nappe) et voilà le résultat.


face

Dos

et plié plus compact tu meurs!

Le soir nous l’avons testée et approuvée pour les prochaines vacances et petit week end ^^