Défi minimaliste·ecolo

Shampoing solide (objectif zero dechet)

Déjà dans une démarche de mieux consommer depuis quelques années, j’ai décidé depuis quelque mois d’aller encore plus loin que les simples gestes du quotidien en terme de tri et réutilisation des emballages.

Quoi de plus agaçant que de sortir la poubelle ? Sortir la poubelle avec des emballages avec des logos AB dessus ! Ok c’est bio c’est bon, les lapins chantent et les chenilles font de roulades, mais aller à la biocoop pour trouver beaucoup trop de produits, emballés voir suremballés c’est vraiment rageant. A quoi cela sert il (hors point de vu nutritionnel) de manger bio pour jeter autant d’emballage ? Bien sur j’achète un maximum en vrac depuis longtemps mais il y a des choses qui ne se vendent pas(encore?) en vrac ou que l’on trouve difficilement. Tout le monde n’a pas un day by day à coté de chez soi (perso 40km, l’intérêt est franchement limité).

J’ai donc acheté le bouquin de Béa Johnson dont tout le monde (qui s’intéresse à cette question) parle. OK au début je me suis dit qu’on allait réinventer l’eau chaude et perso je cherchais autre chose que « acheter d’occaz c’est bien, recycler soi même c’est mieux etc etc »

Bon pour être honnête y a un peu de ça ( mais je me dis que pour ceux qui partent de zéro c’est utile) mais il n’y a heureusement pas que ça.

Je pense que je ferais plusieurs articles au sujet de ce bouquin (ou en tout cas plus ou moins en rapport) mais pour commencer, le shampoing !!

Oui quand je me suis dit aller je dégage TOUS les emballages, pour le savon je me suis dit haha trop facile, vive le savon de Marseille, savon d’Alep, savon au lait d’ânesse, trop simple. Pour le shampoing j’ai moins fait ma maline. L’option savon de Marseille j’étais assez peu partante, j’ai comme beaucoup déjà tenté de me laver les cheveux au savon (si si quand vous êtes au fin fond de nul part, ou qu’il a fallu optimiser le sac, ou que vous êtes juste tête en l’air, mais bon bref le jour où vous vous êtes retrouvé avec des cheveux dégueu et pas de shampoing quel qu’il soit sous la main ). Il faut dire qu’avec le savon de Marseille en 2 lavages on finit avec des cheveux en poil de cul comme dirait ma super copine qui a le sens de la remarque bien tranchée.

J’ai donc tapé sur mon copain Lilo (l’équivalent de google mais avec un coté éthique, ok soyons honnête des fois je retourne sur google car il est un peu plus efficace….) j’ai facilement trouvé les shampoings secs, mais en grattant un peu (vraiment pas beaucoup) je suis tombée sur tout un tas de témoignages pas tip top sur le shampoing sec, du genre dessèchement des cheveux, du cuir chevelu etc etc (bon quand je suis arrivée a ce chapitre la dans le fameux livre de BJ, c’était même son de cloche) a priori en lien avec les tensioactif (le truc qui fait que c’est plus gras) pas adapté ou trop agressif bref qui chie tout d’un coup. J’en discute avec une amie, qui me dit « pfff n’importe quoi faut juste trouver le bon qui te va bien perso c’est celui de chez Lush ça fait 3 ans et franchement mes cheveux sont nickel. »

Bon ok moi j’écoute ma copine, j’essaie son super shampoing de chez Lush, pourtant c’est pas mes grands amis de part leur méthode marketing qui ne me plaisent pas franchement, et puis il y a aussi eu les parabens dans la compo de leurs produits (cf rue 89 de 2014 et leur manière de répondre « on n’a jamais dit qu’on en mettait pas, juste qu’on n’a tellement surfé sur une pseudo image que bah tout le monde l’a cru. Oui les gens n’ont cas faire attention mais il y a quelque chose de malsain et bien peu honnête dans la manière de faire).

Bon après recherches suppplémentaire il  y a des tensiactif qui ne décapent pas le cuir chevelu donc c’est vers eux qu’il faut se tourner, et donc dans les compositions cherchez ceux la :

  • Sodium Coco Sulfate
  • Sodium Cocoyl Isethioniate
  • Cocamidopropyl Betaine
  • Disodium Cocoamphodiacetate
  • Disodium Laureth Sulfosuccinate

Bon j’ai fait 1 shampoing et ok j’avoue que mes cheveux sont tops. Bon après faut voir à long terme et surtout trouver autre chose que Lush parce que bon quand même ca craint, au delà des tensio actifs pas sympa c’est lush et rien que ça c’est rédibitoire pour moi.

Je suis donc partie à la recherche de la super recette de shampoing solide qui me conviendra, même si j’ai envie de faire ma feignasse à la lecture des différentes recettes que j’ai lu car rien que le nom des ingrédients je me demande où trouver ça?!!

en tout fait j’en ai trouvé plein

chez lamazuna il est sans tensio actif (le truc qui desèche le cuir chevelu) il a la même composition que les recettes à faire soi meme à un ingrédient près, par contre il est beaucoup plus cher que les autres (12,5€ les 55g) mais a priori tout le monde l’adore (enfin si lamazuna veut m’evoyer ses produits pour que je les teste moi je veux bien :p)

chez cosmetic.org bonne composition, 10€ les 150g masi ils indiquent « Après rinçage, pour rétablir le pH appliquer la lotion au vinaigre de cidre comportant du macérât de millepertuis dans l’huile de noix du Brésil, de l’huile essentielle de cyprès. » sachant que normalement un shampoing solide se passe d’après shampoing j’ai un peu de mal à voir l’interet.

chez noire o naturel a priori celui la est assez orienté pour les cheveux crépus ou frisés (ce qui n’est pas mon cas,   mais ca peut servir) 8,25€

Voila une selection de trois shampoings solide sans emballage ou emballage compostable (les autres shampoings etaient avec des saloperies ou de l’emballage plastique. Enfin pour ceux que j’ai eu la patience de trouver sur le net)

Bon j’ajouterai juste que de base je me lave peu les cheveux (genre 1 a 2 fois par semaine) car plus on les lave plus ils graissent vite donc avant même les shampoings solides pour limiter l’emballage à défaut de trouver THE shampoing qui vous va, lavez vous moins les cheveux ça limitera les déchets, vous utiliserez moins d’eau et surtout ils seront de plus en plus beau.

Le mieux est de s’y prendre pendant des vacances vous optez pour le zéro lavage, au début c’est dur mais l’excès de sébum part de lui même,c’est dur car on a tellement l’habitude de ne rien avoir sur le crane que là on le sent inévitablement. Le secret est de bien brosser ses cheveux au moins une a deux fois par jour (genre au lever et au coucher) pour éliminer naturellement le sébum et toutes les peaux mortes. Le reste de la journée durant la période de sevrage perso je les attachais et parfois je mettais un bandeau (mais ça peut aussi être la fausse bonne idée, car le cheveux respire moins et le cuir chevelu sécrète plus donc graisse plus lorsqu’il est couvert.

A savoir qu’en habitant en ville, entre la pollution et les transports les cheveux graissent forcément beaucoup plus vite que dans une ville moyenne voir la campagne totale. Pour ceux et celles qui souhaitent passer au No-poo allez lire cela

Publicités

Une réflexion au sujet de « Shampoing solide (objectif zero dechet) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s